Accueil La vape Quel est l'avis médical sur la cigarette électronique ?

Quel est l’avis médical sur la cigarette électronique ?

L’e-cigarette est présentée comme une alternative à la consommation des cigarettes classiques à base de tabac. D’ailleurs la cigarette électronique est devenue l’outil idéal pour arrêter de fumer ou adopter une manière positive de fumer : vapoter. Selon les informations, une grande partie de fumeurs finissent par adopter l’e-cigarette, comme substitut aux cigarettes classiques. Mais que disent les médecins et les scientifiques sur le vapotage ? Trouvez des éléments de réponse ici !

Cigarettes traditionnelles et e-cigarettes : les différences

D’abord la cigarette électronique est un dispositif qui permet de produire de la vapeur suite à la combustion de liquide contenant de la nicotine à dose ajustable. A contrario, la cigarette classique est composée de tabac et de nicotine qui sont brûlés directement au cours de l’allumage. En effet, un vapoteur produit de la fumée blanche quasi propre, car ne contenant pas de substances tabagiques brûlées, inversement à un fumeur classique qui produit quant à lui une fumée nocive à la santé. La différence se situe au niveau des contenus de chaque cigarette : de la vapeur pour l’e-cigarette et de la fumée pour la cigarette classique.

Selon les médecins et scientifiques, c’est l’inhalation directe de tabac brûlé qui rend malade le corps humain. Les fumeurs de cigarette classique sont donc plus exposés aux risques de maladies cancérigènes, que les consommateurs d’e-cigarette.

Notez que le e-liquide est composé de :

  • propylène glycol (PG),
  • glycérine végétale (VG),
  • nicotine,
  • arômes,
  • alcool et eau.

La combustion de ces substances sans tabac avec un système électrique n’est pas sans conséquence sur l’organisme.

Même sans tabac, ça reste nocif

Un avis médical sur la cigarette électronique montre que cet outil est aussi dangereux pour la santé, même s’il contient une faible dose d’agent destructeur de l’organisme. En effet, l’aérosol ou la vapeur issue de la combustion du e-liquide à une température de 60 degrés produit exactement les mêmes toxiques présents sur une cigarette conventionnelle : le monoxyde de carbone ou les goudrons. Par ailleurs, la combustion des composants du e-liquide n’a pas d’effet négatif à court terme sur l’organisme, mais peut entraîner plus tard des irritations pulmonaires.

Les médecins précisent également que la vapeur de l’e-cigarette contient en faibles doses, de nombreuses substances cancérigènes. Ainsi, plus l’individu sera exposé à la vapoteuse, il pourra développer des maladies graves liées à la consommation de e-liquide transformée en vapeur. Or, la nicotine est une substance addictive qui incite le consommateur à en prendre davantage.

Lent au cancer, mais rapide pour les maladies cardiovasculaires

L’e-cigarette comme les cigarettes classiques sont des vecteurs pour les maladies cardiovasculaires, insuffisances respiratoires et cancers pulmonaires. C’est un avis médical sur la cigarette électronique qui montre que ses composants peuvent entraîner des ruptures de brins d’ADN au niveau des cellules épithéliales de la bouche et du poumon. Aussi, la chaleur générée par le dispositif électronique est suffisante pour créer des fluides cancérogènes à partir de la pyrolyse des e-liquides.

Toutefois, les médecins restent d’avis pour dire que l’e-cigarette est un excellent moyen de sevrage aux cigarettes classiques, car elle est sans tabac et réduit les risques de contracter un cancer à court terme. C’est néanmoins en fonction de chaque organisme que les agents nocifs de la vapeur agiront.